Astuces pour sortir de son état de dépression

comment-faire-face-depression-psychologue-paris

Comment faire face à la dépression ?

La dépression est une maladie : ce n’est pas une faiblesse de caractère. Elle peut durer quelques semaines, plusieurs mois, plusieurs années. Elle nécessite une prise en charge médicale et sa guérison n’est pas une affaire de volonté.

On peut repérer cinq symptômes pendant une période d’au minimum deux semaines, parmi lesquels:
Une douleur morale (tristesse inhabituelle) et/ou à une perte de plaisir et à l’incapacité d’accomplir les actions de la vie quotidienne (se lever, aller travailler, se faire à manger).

De la fatigue, en se levant, peut apparaître, une perte d’énergie quotidienne, une baisse ou une forte augmentation d’appétit, des troubles du sommeil, des difficultés d’attention et de concentration, une certaine irritabilité, des pensées suicidaires, une diminution importante de l’estime de soi, un ralentissement psychomoteur et la présence de douleurs physiques qui semblent inexplicables, tels sont les symptômes auxquels vous devez être attentif.

Les déceptions amoureuses, la solitude, la mort, la maladie, les accidents, etc. représentent autant d’événements douloureux et difficiles à surmonter. Lorsque la tristesse prend le dessus, elle peut nous faire tomber dans la dépression et occasionner différents maux. Heureusement, il existe plusieurs manières d’en sortir… dont le recours à un spécialiste lorsque la situation l’exige.

Tisser ou renforcer des liens sociaux
Il est normal de vouloir passer du temps seul, en toute intimité. Cela permet de réfléchir, de faire le point, de méditer et de prendre des décisions importantes en toute tranquillité. Mais pour une personne en état de dépression, l’isolement est plutôt déconseillé. En effet, à force de se retirer de la société, la personne qui se trouve dans un état de dépression va se sentir incompris et exclus. De ce fait, il est recommandé de partager la compagnie de personnes capables de gérer le malaise ou de celles qu’ils apprécient et qui leur font du bien. Pour oublier son désarroi, il vaut mieux partager des moments de complicité en faisant quelque chose d’agréable et de divertissant ensemble.

Accepter la réalité est un processus lent.
Le décès d’un être cher, une maladie grave, une perte de faculté à la suite d’un accident nous conduisent a un processus d’assimilation, lent, qui nécessitent souvent une prise en charge therapeutique.. Cette phase peut nous amener à changer notre mode de vie, définir de nouveaux objectifs, concevoir un plan d’actions et puis, ultérieurement, aller de l’avant.

Demander un avis médical et le soutien de la famille
Si se retrouver en famille ou entre amis ne suffit pas, mieux vaut faire appel à un professionnel en santé comme un Gestalt thérapeute. En effet, lorsque les efforts des proches sont vains, il est temps de consulter pour identifier l’origine du problème et adopter une approche efficace pour le résoudre. Si la dépression est confirmée, parlez-en aux membres de votre famille et demandez-leur de vous aider dans certaines tâches quotidiennes : garder les enfants, faire les courses, nettoyer la maison, … Cela vous déchargera de certaines contraintes et vous aidera à vous sentir mieux.

S’adresser à un service de soutien
L’important est de discuter avec un interlocuteur en étant à l’aise et prêt à se livrer entièrement à l’autre. Si vous n’êtes pas sincère dans vos propos, il sera impossible de déterminer la source de votre dépression et de la soigner. Durant les séances, n’hésitez pas à rentrer dans les détails de ce qui s’est passé, à décrire vos émotions, à expliquer vos blocages et difficultés. Pour intégrer un groupe de soutien, renseignez-vous auprès de votre médecin par exemple concernant les services de soutien dans votre région. Les associations de patients peuvent aussi vous mettre en relation avec des personnes qui ont vécu les mêmes expériences que vous et qui peuvent vous aider à vous en sortir.