Gestion du stress et Burn-out : faites-vous accompagner par un professionnel

Il existe différentes méthodes de gestion du stress

Parmi ces dernières, qui peuvent être utilisées en tant que telles mais aussi au cours de thérapies on peut citer la relaxation, la méditation de pleine conscience ce qu’on appelle le Mindfullness que j’utilise en psychothérapie gestaltiste des relations d’objet (PGRO) et la cohérence cardiaque.

Il faut savoir que les méthodes de gestion du stress les plus efficaces ne sont efficaces que sur le stress, et pas sur d’autres troubles qui peuvent être pris à tort pour du stress ; par ailleurs, elles ne suffisent pas à traiter certains troubles anxieux sévères, et sont inutiles voire déconseillées pour certains d’entre eux, ainsi que lors d’épisodes dépressifs majeurs ;

Elles ne doivent en aucun cas remplacer le traitement médical de problèmes physiques ; elles peuvent par contre, en accord avec le médecin, être utilisées en complément des traitements médicaux des douleurs chroniques ou des maladies graves ; elles portent sur la manière de vivre son stress ; dans certains cas – lorsque c’est possible – c’est beaucoup plus simple de traiter la cause du stress que de gérer le stress provoqué par cette cause.

Il est important de bien poser l’indication de la gestion du stress, avant de se diriger vers l’une ou l’autre des méthodes.

Burn-out : faire face au syndrome d’épuisement professionnel

Le burn-out ou syndrome d’épuisement lié au travail se caractérise comme un processus et non pas comme un état à proprement parler. Ce processus peut recouvrir différents degrés de gravité et s’avérer plus ou moins long. Voilà pourquoi il n’est pas toujours aisé de le détecter dans un premier temps. En revanche, il se matérialise la plupart du temps par une crise soudaine : tétanie, crise d’angoisse, pleurs…

Cette usure, qui tient sa source dans le cadre professionnel, touche de plus en plus de personnes contraintes par l’organisation du travail. Ce qui fait du burn-out le mal professionnel de notre siècle. En parallèle à l’épuisement émotionnel s’ajoute à l’épuisement physique. Dans ces circonstances, le doute sur ses compétences s’installe tout comme la dépréciation de soi-même, l’absence de motivation ou bien encore l’irritabilité. Littéralement, le burn-out signifie brûler de l’intérieur. C’est pourquoi il est primordial de ne pas rester seul face à cette situation et de prendre le temps de se reconstruire en se faisant accompagner. Parce que le conjoint est bien souvent démunie face à pareille situation, consulter un spécialiste pour évoquer son mal-être s’avère nécessaire notamment pour entreprendre l’essentielle phase d’acceptation.