Gestalt-Thérapie : une pratique psycho-thérapeutique moderne

Qu’est-ce qu’une psychothérapie ?

Une psychothérapie est un moment clé dans la vie de toute personne qui prend du temps pour elle et se donne les moyens de comprendre ce qui lui arrive. En général, une personne décide de faire une psychothérapie, car elle ne va pas bien dans sa vie relationnelle, professionnelle. Sa santé est en général aussi défaillante.

Les principes d’une psychothérapie

Il existe plusieurs méthodes possibles. Elle regroupe des familles verbales, psychocorporelle, d’inspiration psychanalytique, humaniste existentielle, ou cognitiviste.
La psychothérapie s’exerce en individuel, en couple ou en groupe.
Chaque méthode engendre un positionnement diffèrent de chaque psychothérapeute, notamment en ce qui a trait au contact ou non contact corporel, a l’intervention ou le retrait du psychothérapeute.

Les différences entre un psychiatre, un psychologue, un psychanalyste et un psychothérapeute

• Un psychiatre est un médecin qui a fait des études de médecine avec une spécialisation en psychiatrie : il prescrit principalement des médicaments psychotropes.
• Un psychologue a fait 5 années universitaire, est doté d’un Master spécialisé mais n’a pas de formation type a la psychothérapie.
• Un psychanalyste a été en analyse didactique, et a été forme a conduire des cures psychanalytiques ou l’inconscient est prédominant, mais ne comprend pas d’études particulières, comme le psychologue ou le psychiatre.
• Un psychothérapeute est, en fonction des pays, reconnu par une formation de 5 années a la conduite d’entretiens psychothérapeutiques, peut être aussi psychologue et psychiatre, mais ce n’est pas obligatoire. Ses honoraires ne sont pas rembourses par la sécurité sociale, sauf s’il est psychiatre. A l’heure actuelle un certificat de psychothérapie européen reconnait la validité de la formation, de la supervision du psycho praticien a la psychothérapie, en Europe. Renseignez-vous dans votre pays.

gestalt-psychotherapie-martine-jouffroy-valton

Pourquoi faire une psychothérapie ?

Entreprendre une psychothérapie a une fonction d’apaisement de son mal de vivre et de modification des liens a soi-même et aux autres.
Elle permet de se connaitre mieux et les autres, comprendre les phénomènes psychologiques, émotionnels et somatiques. C’est aussi un moment de développement personnel pour prendre sa vie en mains.
C’est pourquoi elle crée des espaces de liberté et de pouvoir personnel, en développant le sens de la réalité, l’estime de soi et des autres, par l’acceptation de nos limites et de la prise de conscience de nos chimères. Enfin, elle peut nous amener à nous aimer mieux et a mieux être en lien avec les autres.

Exemples de motifs de consultation de psychothérapie

• Vous vous sentez seul, déprimé ou traversez une étape difficile.
• Votre couple traverse des moments de disputes répétées ou de violence.
• Vous avez perdu votre emploi. Vous pensez à vous séparer.
• Votre situation de couple part à la dérive et vous n’arrivez plus à communiquer.
• Vous pleurez souvent et ne trouvez plus l’énergie.
• Vous ne parvenez plus à faire de projet et tout vous fatigue.

La psychothérapie gestaltiste des relations d’objet permet d’intervenir pour :

La dépression.
• Les troubles anxieux : stress, anxiété ou angoisses, attaques de panique.
Le burn-out ou l’épuisement au travail.
• Les traumatismes.
• Le deuil.
• Les maladies graves, cancers.

La psychothérapie gestaltiste des relations d’objet (PGRO)

Le courant existentiel humaniste est né fin des années 50 aux États Unis et est un modèle psychotherapeutique qui croit que chaque personne peut développer des aptitudes à choisir les options qui se présentent à elle et devenir libre. Parmi ce courant existentiel se trouve la gestalt thérapie. Son fondateur s’appelait Fritz Perls-1893-1970- et a développé la gestalt thérapie avec son épouse Laura Posner Perls. Il existe aujourd’hui plusieurs instituts dans le monde qui enseignent cette psychothérapie.

La méthode de la psychothérapie gestaltiste des relations d’objet

La psychothérapie gestaltiste des relations d’objet, dite PGRO, (venue d’une réflexion théorique canadienne) a explore plusieurs possibilités intégratives de la psychanalyse à la gestalt thérapie. Aujourd’hui, des instituts français et canadiens dispensent cette pratique au sein d’une théorie qui a été mise a l’épreuve du temps au travers de nombreux séminaires dans le monde.

En deux mots, le cadre théorico clinique de la PGRO se fonde sur une théorie fondamentale de la complexité des taches développementales que tout individu traverse de sa naissance a sa mort : processus d’attachement, estime de soi, enjeux de la sexualité et de l’amour, notamment.

N’ayant pas tous les mêmes origines ni le même parcours de vie, le psychothérapeute gestaltiste des relations d’objet va travailler à reconnaître et réparer les carences du moment de toute personne en difficulté qu’elle soit affective, relationnelle, intime ou d’estime de soi.

Que se passe-t-il dans une séance de PGRO ?

Tout d’abord, le fondement de la pratique est le dialogue herméneutique ou par le langage, vous partagez votre propre expérience de vie au regard de plusieurs situations : au travail, en couple, avec les enfants, avec les parents, les collègues de travail.. La mission sera, au fur et à mesure, des séances de tenir le journal de bord de comment vous établissez des relations avec tous ces personnages et au final regarder votre propre propension à être en lien.

Être en lien est démontré également par les neurosciences comme une des habiletés majeures de nous développer au contact de nos pairs, de notre naissance jusqu’à notre dernier souffle. Les impasses que nous traversons nous servent d’exemples pour travailler ce qui a un moment doit changer.

© Copyright 2016 - Martine Valton-Jouffroy - Création Bonne Pioche