Crise de panique : que faire et comment se soigner à long terme ?

La crise d'angoisse ou de panique est à traiter par une thérapie comportementale

Qu’elle survienne en pleine journée ou au beau milieu de la nuit, face à une situation bien identifiée ou sans raison apparente, la crise de panique ou crise d’angoisse se traduit par une sensation de peur intense conjuguée à des symptômes physiques perceptibles. Elle concerne plutôt les adolescents et les jeunes adultes. Dès lors, comment faire face à ces phénomènes passagers et/ou se soigner à plus long terme ?

Les crises de panique arrivent le plus souvent par surprise. Pendant ce laps de temps, le corps se met en alerte maximum et procure à celui ou celle qui en est victime un sentiment de perte de contrôle pouvant aller parfois jusqu’à un sentiment d’irréalité du monde environnant. L’attaque se traduit par une poussée soudaine d’anxiété et de peur. Le cœur bat et il devient difficile voire impossible de respirer. La crise de panique correspond en fait à une dérégulation du système émotionnel et ne représente pas de danger physique, rassurez-vous.

Crise de panique : savoir l’identifier

Le stress fondé sur la peur est une expérience courante qui se produit la plupart du temps lorsque nous faisons face à quelque chose d’inconnu ou qui nous rend mal à l’aise. La panique, elle, est une vague intense de peur causée par notre système nerveux qui répond à une menace réelle ou possible. Que vous soyez en bonne santé ou sujet à un trouble particulier comme la phobie des autres ou à la suite d’un traumatisme, les attaques peuvent se produire sans raison apparente, parfois même lorsque vous êtes détendu ou endormi. Mais elles surviennent généralement à des moments bien précis et le plus souvent à répétition.

Signes et symptômes d’attaques de panique

Ces attaques sont majoritairement déclenchées par une situation particulière comme parler en public par exemple ou la peur de conduire, de prendre l’avion par exemple, surtout si cette situation a déjà provoqué une crise auparavant. Face à ce phénomène, vous vous sentez en danger et incapable de vous échapper. Certains facteurs comme le stress favorisent également la survenue de telles crises d’angoisse. Très fréquentes, caractérisée par leur imprévu et une intensité forte, ces crises s’apparentent alors au syndrome dit du trouble panique. Voici quelques-uns des signes et symptômes d’attaques de panique :

• Essoufflement ou hyperventilation
• Palpitations cardiaques
• Douleur thoracique ou malaise
• Sécheresse de la bouche
• Tremblements
• Sensation d’étouffement
• Se sentir détaché du monde entourant
• Transpiration
• Nausées ou maux d’estomac
• Sensation de vertige, d’étourdissement
• Engourdissement ou sensation de picotement
• Bouffées de chaleur ou de froid
• Peur de mourir, de perdre le contrôle ou de devenir fou

Combattre le trouble sous-jacent par un travail thérapeutique

La plupart des symptômes sont physiques. Ils peuvent être si graves que les personnes atteintes pensent régulièrement faire face à une crise cardiaque. La panique est dès lors souvent négligée comme cause potentielle. Si elles ne présentent aucun danger pour la santé, ces attaques d’angoisse peuvent être associées à des changements majeurs de comportement voire, à une anxiété persistante. Les effets de l’expérience peuvent ainsi laisser une empreinte durable : le souvenir de la peur ressentie pendant l’attaque impacte la confiance en soi et cause des perturbations quotidiennes. D’aucuns considèrent à tort que la prise d’antidépresseurs ou d’anxiolytiques les aidera à surmonter cette épreuve or, ce réflexe correspond a une aide passagère mais n’est en rien une solution a ce dysfonctionnement émotionnel.

Afin de faire face à ce genre de situation, il est préférable d’éviter les situations qui pourraient causer une attaque à l’instar des espaces publics sans pour autant restreindre ses mouvements et ses activités au jour le jour. Une fois l’anxiété passée, reprenez ce que vous faisiez auparavant. Si des exercices de respiration au quotidien vous aideront à soulager les attaques de panique quand elles se produisent, le traitement de la crise d’angoisse à long terme repose sur un travail sur le trouble sous-jacent par le biais d’une thérapie pour modifier les modèles de pensée négatifs qui alimentent vos crises. Car le travail sur les émotions n’a rien de médical ! L’apport d’un professionnel de la psychothérapie pour soigner les troubles anxieux est établi. C’est même le traitement de préférence dans la large majorité des cas avant le passage aux médicaments.

Lutter contre les idées reçues sur les crises de panique

  • La crise d’angoisse n’est pas le reflet d’une maladie mentale
  • La crise d’angoisse n’est pas dangereuse, elle ne représente pas une menace pour votre intégrité physique
  • Le temps ne résout pas le problèmes, ni les antidépresseurs
  • Elles ne sont pas dues à une réaction disproportionnée au stress
  • Ces crises dureront toute votre vie ! C’est faux et notamment grâce à une thérapie qui vous fera travailler en profondeur sur le problème